URRUGNE Urruna

Ville de 6 125 habitants, en LABOURD, au Sud de St Jean de Luz
(5 km environ).

Urrugne, est situé entre l'océan et la fin de la chaîne de Pyrénées, proche de l'Espagne et de Saint Jean de Luz.
Sous Charles VII, elle fut la capitale du Labourd tandis que la capitale administrative était Ustaritz.
Actuellement, c'est une commune très étendue, qui englobe les quartiers de Béhobie, Socoa, Kéchiloa et Olhette.

Le blason du village comporte un lion, emblème des anciens vicomtes du Labourd et la fleur de Lys, un souvenir royal de l'annexion en 1451 par le roi Charles VII.
Au centre du village, l'église massive surmontée d'un cadran solaire, est l'une des plus anciennes églises du Pays Basque..
Sur la place du village, l'Office de Tourisme est installé dans la Maison Posta.

La Chapelle de Notre Dame de Socorri
Elle se situe à 1 km du bourg au sommet d'une colline dominant Urrugne. C'est un lieu de pèlerinage ou de promenade très connu dans la région. En 1627, dans le cadre du soutien apporté par les marins d'Hendaye au siège de la Rochelle, la flotille se rapprochant de l'Ile de Ré dut stopper faute de vent, près de l'ennemi. Les marins se mirent alors à prier Dieu, faisant voeu de faire bâtir une église sous le nom de Notre Dame du Bon Secours s'il lui plaisait d'envoyer le vent favorable. Ils furent exaucés. On pense que dès leur retour, les marins témoignèrent leur reconnaissance en faisant ériger la chapelle Notre Dame du Bon Secours (Socorri) sur une colline dominant la mer. Détruite en 1793, elle fut reconstruite en 1831. De nos jours une procession monte au mois d'aôut, le troisième dimanche. Au pied de la vierge, les jeunes déposent une couronne symbole de la reconnaissance de toute la paroisse à celle qui est son Bon secours.

Le Mont du Calvaire
L'oratoire de Kalbario est situé à 279 m d'altitude près de la limite communale de Biriatou. Depuis le XVIIIème siècle, suivant les archives d'Urrugne, un calvaire se dressait au sommet de cette colline qui prit le nom de Mont du Calvaire ( Kalbario ). Elle fut détruite en 1793. Il y a une vingtaine d'années, des travaux de restauration et de construction furent entrepris : une petite chapelle fut édifiée et une croix de bois de 6 m fut installée. L'ensemble est ceinturé de grandes pierres fichées en terre interdisant ainsi l'accès du bétail.

Le château d'URTUBIE
Entouré d'un parc boisé, le chateau d'Urtubie se trouve à quelques centaines de mètres du bourg. Edouard VII, roi d'Angleterre, autorisa la construction d'un château fortifié avec fossés, aux murs de pierres consolidés à la chaux.
Ce lieu est en effet, d'une grande valeur stratégique, au débouché des deux vallées ouvrant sur la frontière. En 1463, le roi Louis XI y rencontra le roi de Castille et le représentant du roi d'Aragon.
En 1497 suite à une querelle entre mari et femme, celle-ci dépitée se vengea en faisant démolir une partie du château. L'héritier entreprit sa reconstruction en 1505.
Cette fortification a souffert par la suite de graves dommages au cours des invasions et guerres diverses.

L'Eglise Saint Vincent
Dès sa fondation, il y a environ 900 ans, l'église fut consacrée à Saint Vincent de Xaintes, premier Evêque de Dax. L'édifice actuel,reconstruit après plusieurs invasions, remonte au XVIème siècle (quelques traces dans le soubassement et dans l'église actuelle construite après un incendie vers 1550).
Au début du XVIIIème siècle, des aménagements intérieurs furent apportés à l'église (colonnes à cannelures qui soutiennent le balcon de l'orgue).
La Nef :
Les entrées Ouest et Sud donnent sur une nef unique. Les petites portes situées de part et d'autre, sont dotées de bénitiers : celui de gauche taillé en quart de sphère dans une pierre de mur, celui de droite scellé au mur, comparable à une lanterne carrée, couverte d'un dôme à arcatures libres pour le passage des mains.
La Chaire :
Reposant sur un socle en pierre, elle est portée par un atlante en bois sculpté à l'image de Samson. Le premier panneau est le portillon représentant Saint Luc rédigeant son évangile. Le panneau suivant incarne Saint Mathieu, lisant un livre, un ange lui tournant les pages. Au milieu, se dresse Saint Vincent coiffé de sa mitre.
Les galeries :
En bois rustique, elles s'accrochent sur les 3 murs, protégées par un garde corps avec des balustres chantournées.
Le Portail :
Couvert par l'arcade de la traversée centrale, on y accède depuis la route par un escalier de quelques marches. Des sculptures ornent le tympan du portique, Saint Jacques, Saint Vincent. Au dessus de l'arcade, figurent Adam et Eve et Marie Madeleine.
Le Clocher Porche :
Il s'éléve à 45m du sol. Côté Sud : un cadran solaire rectangulaire porte les heures gravées en chiffres romains où on peut lire " Vulnerant omnes, ultima necat " ("Toutes les heures blessent, la dernière tue...")

Maison Posta :
Elle abritait en 1584 le relais de poste. Il fallait alors treize jours pour aller d'Urrugne à Paris. Aujourd'hui, elle accueille régulièrement des expositions de peintures, tissages d'artistes locaux.

La Corniche :
Depuis les quartiers de Socoa, façade maritime sur l'Océan Atlantique jusqu'à Hendaye.

Le Col d'Ibardin :
Sur les premiers contreforts de Pyrénées, à 317 m, la chaîne des ventas propose produits locaux, souvenirs, restauration...
Promenade au Lac de Xoldokogaina.

Florénia
A la sortie du bourg, parc floral, mise en scène de la nature sur 18 hectares de jardins et 3 km de promenades.

Maître artisan cidrier , Dominic LAGADEC vous dévoile tous les secrets de la fabrication du cidre et de la dégustation de ce produit vieux de quelques milliers d'années...

Services :
MAIRIE 64122 :
 05 59 47 44 44
FAX 05 59 54 61 41
OFFICE de TOURISME
maison Posta
64122 URRUGNE


 05 59 54 60 80 
FAX 05 59 54 63 49